slide
slide
slide
slide
slide
slide
slide
slide
slide
slide

Ce projet est développé lors de la diffusion du spectacle jeune public GONGLE. Cette pièce a un contenu théorique exigeant et les programmateurs de théâtre jeune public nous demandent : « est-ce que ça conviendra aux enfants ? ». À cette question, ces derniers ne sont hélas pas là pour répondre.

Nous engageons alors une réflexion sur l’enfance aujourd’hui où nous impliquons les concernés : enfants, parents, et équipes pédagogiques. La pièce de J-M. Barrie Peter Pan, ou l’enfant qui ne voulait pas grandir, nous offre de nombreuses pistes pour explorer les relations entre enfants et adultes, le fonctionnement d’une société d’enfants, et les frontières entre imaginaire et réalité.

Impliqués dans 11 contextes différents entre 2006 et 2009, nous réalisons 9 spectacles, 8 expositions et une vidéo. Ces travaux ont permis d’ébranler les images d’innocence, de fragilité et d’égoïsme associés aux enfants, au regard de leurs capacités à formuler des discours sur le monde, à inventer des formes d’organisation collective et à prendre des risques physiques aussi bien spectaculaires que contrôlés.

This project was born out of the play for young audiences GONGLE. That piece had a demanding theoretical content which made theatre schedulers with young audiences ask the question: « is it suited to children? ». Unfortunately the children were not there to answer.

And so we engaged in a research project on childhood today, in which we involved those concerned: children, parents and teaching staff. J.M. Barrie’s Peter Pan, or The Boy Who Wouldn’t Grow Up gave a number of avenues to explore the relationships between children and adults, the organisation of a society of children and the frontiers between the imaginary and the real.

Used in 11 different contexts between 2006 and 2009, we produced 9 plays, 8 exhibitions and a film. These works undermined the notions of innocence, fragility and egotism associated with children, and looked at their ability to formulate a point of view, invent forms of collective organisation and take physical risks, both spectacular and controlled.

Participants

Anne-Claire Bethmont, Nil Dinç, Aurélie Miermont et les enfants des lieux qui nous ont accueillis

Partenaires / Partners

DDJS de l’Essonne, Centre de Ressources Citoyenneté, Guillotine, Chapiteau d’Ardrienne, Café des enfants, Anis Gras, Université Paris Diderot, Académie Créteil, Rectorat de Paris, Association RIP, Ligue de l’enseignement, Animafac, Mairies de Paris, d’Arcueil, d’Elliant (Bretagne) et de Saint Amarin (Alsace)

projet_peter_pan_schema_01_lieux projet_peter_pan_schema_02_milieux projet_peter_pan_schema_03_concepts

Ce projet est développé lors de la diffusion du spectacle jeune public GONGLE. Cette pièce a un contenu théorique exigeant et les programmateurs de théâtre jeune public nous demandent : « est-ce que ça conviendra aux enfants ? ». À cette question, ces derniers ne sont hélas pas là pour répondre.

Nous engageons alors une réflexion sur l’enfance aujourd’hui où nous impliquons les concernés : enfants, parents, et équipes pédagogiques. La pièce de J-M. Barrie Peter Pan, ou l’enfant qui ne voulait pas grandir, nous offre de nombreuses pistes pour explorer les relations entre enfants et adultes, le fonctionnement d’une société d’enfants, et les frontières entre imaginaire et réalité.

Impliqués dans 11 contextes différents entre 2006 et 2009, nous réalisons 9 spectacles, 8 expositions et une vidéo. Ces travaux ont permis d’ébranler les images d’innocence, de fragilité et d’égoïsme associés aux enfants, au regard de leurs capacités à formuler des discours sur le monde, à inventer des formes d’organisation collective et à prendre des risques physiques aussi bien spectaculaires que contrôlés.

This project was born out of the play for young audiences GONGLE. That piece had a demanding theoretical content which made theatre schedulers with young audiences ask the question: « is it suited to children? ». Unfortunately the children were not there to answer.

And so we engaged in a research project on childhood today, in which we involved those concerned: children, parents and teaching staff. J.M. Barrie’s Peter Pan, or The Boy Who Wouldn’t Grow Up gave a number of avenues to explore the relationships between children and adults, the organisation of a society of children and the frontiers between the imaginary and the real.

Used in 11 different contexts between 2006 and 2009, we produced 9 plays, 8 exhibitions and a film. These works undermined the notions of innocence, fragility and egotism associated with children, and looked at their ability to formulate a point of view, invent forms of collective organisation and take physical risks, both spectacular and controlled.

Participants

Anne-Claire Bethmont, Nil Dinç, Aurélie Miermont et les enfants des lieux qui nous ont accueillis

Partenaires / Partners

DDJS de l’Essonne, Centre de Ressources Citoyenneté, Guillotine, Chapiteau d’Ardrienne, Café des enfants, Anis Gras, Université Paris Diderot, Académie Créteil, Rectorat de Paris, Association RIP, Ligue de l’enseignement, Animafac, Mairies de Paris, d’Arcueil, d’Elliant (Bretagne) et de Saint Amarin (Alsace)

projet_peter_pan_schema_01_lieux projet_peter_pan_schema_02_milieux projet_peter_pan_schema_03_concepts