La ZAC, le quartier, la plaine
2019

La Zac, le quartier, la plaine, est le compte-rendu vidéo d’une enquête sur la vie et les usages de la ZAC du Landy à la Plaine Saint-Denis, réalisé avec la coopérative culturelle CUESTA. Ce film s’inscrit dans une mission formulée par La SEM Plaine commune Développement (aménageur public de Plaine Commune) pour réaliser un « diagnostic actif pour l’animation du quartier Landy France ». Nous l’avons nommé Faire Lien.

La Zac, le quartier, la plaine transcrit une série de performances dans les espaces publics du quartier, réalisées avec 200 personnes : salarié·e·s de la SNCF, d’Arcelor Mittal et de Generali, associations locales, enfants des écoles et centres de loisirs, habitant·e·s, agents de la ville et de l’agglomération… À l’aide d’éléments de scénographie, les participants se sont mis en scène dans des moments de vie du quartier, témoignant de moments de l’existant ou de désirs de transformations.

L’inscription de ces mises en scène dans l’espace public rend tangible et plausible les transformations désirées. Ainsi, le film agit comme documentation et porte-parole, en appuyant le propos des participant·e·s.

Une phase de préconisations a ensuite permis de formuler des pistes pour mettre en œuvre ces possibles. Cela a notamment pris la forme d’expérimentations qui ont permis de tester plusieurs actions portées par des forces vives du quartier.

 

La ZAC, le quartier, la plaine (The ZAC, The Neighbourhood, The Plain) is a video report on an investigation into the ZAC (joint development zone) from Landy to la Plaine Saint-Denis, produced with the CUESTA cultural collective. The film is part of the project set up by the SEM Plaine commune Developpement (Plaine Commune Public Planner) to make an “active diagnosis for the organisation of Landy.” We have called it Faire Lien (Make Link).

La ZAC, le quartier, la plaine records a series of performances in the neighbourhood’s public spaces, given by 200 people: employees of SNCF, Arcelor Mittal and Generali, local associations, community centres and school children, residents, city and area officials … Using elements of set design, participants are staged in moments of neighbourhood life, testifying to moments of existence and the desire for change.

Recording these scenes in public spaces makes the desired transformations more tangible and plausible. In this way, the film acts as document and spokesperson, supporting the residents’ remarks.

A subsequent recommendation phase made it possible to map out ways of implementing these possibilities. Most notably, these took the form of experiments, carried out by the driving forces of the neighbourhood, which allowed a variety of actions to be tested out.

 

PARTICIPANT·E·S / PARTICIPANTS

Habitant·e·s, salarié·e·s, agents, jeunes et associations du quartier du Landy dans la ville de Saint-Denis.
Notamment : l’association Jardinot de la SNCF, les salarié·e·s et l’association sportive d’Arcelor Mittal, la SEM Plaine Commune Développement, le Conseil Citoyen de la Plaine, les salarié·e·s de Siemens, la Maison de quartier de la Plaine, l’Académie Fratellini, les médiathèques de Plaine Commune, la Régie de quartiers de Saint-Denis, les centre de loisirs du Landy, l’école maternelle Le Lendit, les agents d’accueil de la SNCF, les salarié·e·s de la SNCF, la ville de Saint-Denis, Plaine Commune, jeunes du quartier et skateurs du quartier.

 

PARTENAIRES / PARTNERS

La coopérative d’urbanisme culturelle Cuesta, SEM Plaine Commune Développement.

 

La Zac, le quartier, la plaine, est le compte-rendu vidéo d’une enquête sur la vie et les usages de la ZAC du Landy à la Plaine Saint-Denis, réalisé avec la coopérative culturelle CUESTA. Ce film s’inscrit dans une mission formulée par La SEM Plaine commune Développement (aménageur public de Plaine Commune) pour réaliser un « diagnostic actif pour l’animation du quartier Landy France ». Nous l’avons nommé Faire Lien.

La Zac, le quartier, la plaine transcrit une série de performances dans les espaces publics du quartier, réalisées avec 200 personnes : salarié·e·s de la SNCF, d’Arcelor Mittal et de Generali, associations locales, enfants des écoles et centres de loisirs, habitant·e·s, agents de la ville et de l’agglomération… À l’aide d’éléments de scénographie, les participants se sont mis en scène dans des moments de vie du quartier, témoignant de moments de l’existant ou de désirs de transformations.

L’inscription de ces mises en scène dans l’espace public rend tangible et plausible les transformations désirées. Ainsi, le film agit comme documentation et porte-parole, en appuyant le propos des participant·e·s.

Une phase de préconisations a ensuite permis de formuler des pistes pour mettre en œuvre ces possibles. Cela a notamment pris la forme d’expérimentations qui ont permis de tester plusieurs actions portées par des forces vives du quartier.

 

La ZAC, le quartier, la plaine (The ZAC, The Neighbourhood, The Plain) is a video report on an investigation into the ZAC (joint development zone) from Landy to la Plaine Saint-Denis, produced with the CUESTA cultural collective. The film is part of the project set up by the SEM Plaine commune Developpement (Plaine Commune Public Planner) to make an “active diagnosis for the organisation of Landy.” We have called it Faire Lien (Make Link).

La ZAC, le quartier, la plaine records a series of performances in the neighbourhood’s public spaces, given by 200 people: employees of SNCF, Arcelor Mittal and Generali, local associations, community centres and school children, residents, city and area officials … Using elements of set design, participants are staged in moments of neighbourhood life, testifying to moments of existence and the desire for change.

Recording these scenes in public spaces makes the desired transformations more tangible and plausible. In this way, the film acts as document and spokesperson, supporting the residents’ remarks.

A subsequent recommendation phase made it possible to map out ways of implementing these possibilities. Most notably, these took the form of experiments, carried out by the driving forces of the neighbourhood, which allowed a variety of actions to be tested out.

 

PARTICIPANT·E·S / PARTICIPANTS

Habitant·e·s, salarié·e·s, agents, jeunes et associations du quartier du Landy dans la ville de Saint-Denis.
Notamment : l’association Jardinot de la SNCF, les salarié·e·s et l’association sportive d’Arcelor Mittal, la SEM Plaine Commune Développement, le Conseil Citoyen de la Plaine, les salarié·e·s de Siemens, la Maison de quartier de la Plaine, l’Académie Fratellini, les médiathèques de Plaine Commune, la Régie de quartiers de Saint-Denis, les centre de loisirs du Landy, l’école maternelle Le Lendit, les agents d’accueil de la SNCF, les salarié·e·s de la SNCF, la ville de Saint-Denis, Plaine Commune, jeunes du quartier et skateurs du quartier.

 

PARTENAIRES / PARTNERS

La coopérative d’urbanisme culturelle Cuesta, SEM Plaine Commune Développement.