slide
slide
slide
slide
slide
slide
slide
slide
slide
GONLEG Tartu-Wesserling
2009

Pour le GONLEG Tartu / Wesserling, nous travaillons avec des personnes de différents milieux sur des projets de transformation de leur environnement au niveau architectural, social, politique et culturel.

C’est une étape importante pour le groupe. Nous conceptualisons une forme d’activité qui permet la confrontation, la synthèse et la diffusion des cultures de différents milieux : le GONLEG.  C’est le sujet de notre première publication, Notes 1- sur les GONLEG Les buts, la méthode et les outils de GONGLE.

18 GONLEG sont réalisés à cette occasion par les 12 membres des groupes FREST et GONGLE. Ils impliquent plus de 250 personnes, Français et Estoniens. Ces premières expérimentations formelles sont de nature libre et spontanée. Elles prennent des formes scénique, vidéo, radiophonique ou plastique. Leurs sujets sont variés, par exemple : les relations entre les différents objets installés sur une table, des allégories du pouvoir politique ou encore le projet de réhabilitation d’un parc touristique, etc.

For the GONLEG Tartu/Wesserling, we worked with people from a variety of different backgrounds on projects that transformed their environment on an architectural, social, political and cultural level.

This was an important step in the work of GONGLE. For the project we conceptualised a form of activity that facilitates the confrontation, synthesis and transmission of the cultures of different social groups: the GONLEG. It became the subject of our first publication, Notes 1- sur les GONLEG Les buts, la méthode et les outils de GONGLE.

18 GONLEGs were created over the duration of this project by 12 members of the groups FREST and GONGLE. 250 people were involved , both French and Estonian. These early formal experimentations were free and spontaneous; they were for stage or screen, aural or visual art. The subjects explored were varied, for example: the relationships between different objects placed on a table, allegories for political power as well as a project for the revamping of a tourist park, and so on.

Participants

Anne-Claire Bethmont, Thomas Bethmont, Raffaëlle Bloch, Ariel Touratier, Kaur Mihkel Jahu, Triin Johanson, Kasso Lassik, Joonas Taras, Reeli Viikberg, Sofia Zdobnöh, Nil Dinç, Aurélie Miermont

Partenaires / Partners

Institut Scientifique Français de Tartu (Estonie), Festival Premiers Actes, FREST, INJEP (Programme Européen Jeunesse en Action), Collège de St-Amarin, Parc de Wesserling, Ferme Edzard, Centre culturel le CAP de Saint Amarin, Anciens Thermes de Soultzbach-les-Bains

project_tartu_schema_01_lieux project_tartu_schema_02_milieux project_tartu_schema_03_concepts

Pour le GONLEG Tartu / Wesserling, nous travaillons avec des personnes de différents milieux sur des projets de transformation de leur environnement au niveau architectural, social, politique et culturel.

C’est une étape importante pour le groupe. Nous conceptualisons une forme d’activité qui permet la confrontation, la synthèse et la diffusion des cultures de différents milieux : le GONLEG.  C’est le sujet de notre première publication, Notes 1- sur les GONLEG Les buts, la méthode et les outils de GONGLE.

18 GONLEG sont réalisés à cette occasion par les 12 membres des groupes FREST et GONGLE. Ils impliquent plus de 250 personnes, Français et Estoniens. Ces premières expérimentations formelles sont de nature libre et spontanée. Elles prennent des formes scénique, vidéo, radiophonique ou plastique. Leurs sujets sont variés, par exemple : les relations entre les différents objets installés sur une table, des allégories du pouvoir politique ou encore le projet de réhabilitation d’un parc touristique, etc.

For the GONLEG Tartu/Wesserling, we worked with people from a variety of different backgrounds on projects that transformed their environment on an architectural, social, political and cultural level.

This was an important step in the work of GONGLE. For the project we conceptualised a form of activity that facilitates the confrontation, synthesis and transmission of the cultures of different social groups: the GONLEG. It became the subject of our first publication, Notes 1- sur les GONLEG Les buts, la méthode et les outils de GONGLE.

18 GONLEGs were created over the duration of this project by 12 members of the groups FREST and GONGLE. 250 people were involved , both French and Estonian. These early formal experimentations were free and spontaneous; they were for stage or screen, aural or visual art. The subjects explored were varied, for example: the relationships between different objects placed on a table, allegories for political power as well as a project for the revamping of a tourist park, and so on.

Participants

Anne-Claire Bethmont, Thomas Bethmont, Raffaëlle Bloch, Ariel Touratier, Kaur Mihkel Jahu, Triin Johanson, Kasso Lassik, Joonas Taras, Reeli Viikberg, Sofia Zdobnöh, Nil Dinç, Aurélie Miermont

Partenaires / Partners

Institut Scientifique Français de Tartu (Estonie), Festival Premiers Actes, FREST, INJEP (Programme Européen Jeunesse en Action), Collège de St-Amarin, Parc de Wesserling, Ferme Edzard, Centre culturel le CAP de Saint Amarin, Anciens Thermes de Soultzbach-les-Bains

project_tartu_schema_01_lieux project_tartu_schema_02_milieux project_tartu_schema_03_concepts