Gagner du terrain
2018 > ...

Dans les espaces publics du quartier de la Courrouze à Rennes, Gagner du terrain mêle mise en scène, photographies et vidéos. Porté par la coopérative culturelle Cuesta, il s’inscrit dans une démarche d’urbanisme culturel et propose d’imaginer et de tester des usages ludiques, sportifs ou de bien-être pour des aménagements à venir.

Avec Gagner du terrain, GONGLE met en perspective ses savoirs de mise en scène issus du théâtre avec les possibilités d’autoreprésentation qu’ouvrent la présence des caméras sur les téléphones et les interfaces de publication en ligne. Nos contemporain·e·s y expérimentent des mises en scènes d’eux-mêmes et de leurs environnements dont le théâtre peut apprendre.

En 2018, avec l’aide de 200 habitants, 100 photographies sont réalisées lors d’un weekend sur le quartier. Les clichés sont pris depuis cinq points de vue disposés sur la friche : gradins, chaise haute, chaise longue, table de bar, pontons. Chacun d’entre eux permet d’expérimenter différents rapports à la réception, différentes façons d’engager le corps du spectateur. Éditées en temps réel, les photos sont au cœur d’une performance avec le public, sur le thème du quartier et de ses possibles. Éditées de façon plus pérenne, les photos sont ensuite fixées aux cinq points de vue. Ils inscrivent ainsi dans le paysage un théâtre permanent à contempler et à imaginer.

En 2020, la démarche se poursuit et se réinvente dans le contexte de la crise sanitaire, dans une forme mêlant visio-conférence et exploration urbaine. Inspiré des urbex, et des pratiques de commentaires du gaming, Courrouze playground se joue en direct, en ligne et dans l’espace public. Ces vidéos se présentent comme des explorations urbaines et conceptuelles cherchant à définir ce que signifie « jouer », « danser » ou « escalader » à la Courrouze. Ces performances, mises en scène et tournées en direct, sont visionnées dans la foulée, dans un espace de projection bricolé dans la friche, d’où s’échappent les rires des spectateur·rice·s.

 

In the public spaces of the Courrouze neighbourhood in Rennes, Gagner du terrain (Gain Ground) combines theatre, photography and video. Lead by the CUESTA cultural collective, it is part of a process of cultural urbanism which encourages us to imagine and experiment with how future planning projects can be sporting, playful and have a positive impact on people’s well-being.

With Gagner du terrain, GONGLE brings its theatrical know-how to bear on the possibilities for self-representation which camera phones and online publishing platforms have opened up. Our peers’ experience of performing and of designing their environments is something from which theatre can learn.

In 2018, with the help of 200 residents, 100 photographs were taken throughout a weekend in the neighbourhood. The snapshots were taken from five different viewpoints set up on the wasteland: terraces, high chairs, loungers, bar tables and pontoons. Each point of view allows us to experience different relationships with what we see and different ways of engaging the body of the spectator. Published in real time, the photos were at the heart of a performance in collaboration with the public, on the theme of the neighbourhood and its possibilities. Published in more permanent way, the photos are fixed to the five perspectives, inscribing a lasting theatre onto the landscape, both for contemplation and to feed our imaginations.

In 2020, the process continued, reinvented in the context of the health crisis with a format combing urban exploration and a video conference. Inspired by urbex, and the practice of gaming commentary, Courrouze playground is played live, online and in public spaces. The videos are presented as urban and conceptual explorations, seeking to define what it means to “play” “dance” and “climb” in Courrouze. The performances, staged and shot live, are instantly relayed to a DIY projection space on the wasteland, from which the laughter of the spectators can be heard.  

 

PARTICIPANT·E·S / PARTICIPANTS

Aménageur·euse·s, habitant·e·s, associations et urbanistes.

 

PARTENAIRES / PARTNERS

La coopérative d’urbanisme culturel Cuesta, le Collectif Tempête et SEM Territoires et développement

 

Dans les espaces publics du quartier de la Courrouze à Rennes, Gagner du terrain mêle mise en scène, photographies et vidéos. Porté par la coopérative culturelle Cuesta, il s’inscrit dans une démarche d’urbanisme culturel et propose d’imaginer et de tester des usages ludiques, sportifs ou de bien-être pour des aménagements à venir.

Avec Gagner du terrain, GONGLE met en perspective ses savoirs de mise en scène issus du théâtre avec les possibilités d’autoreprésentation qu’ouvrent la présence des caméras sur les téléphones et les interfaces de publication en ligne. Nos contemporain·e·s y expérimentent des mises en scènes d’eux-mêmes et de leurs environnements dont le théâtre peut apprendre.

En 2018, avec l’aide de 200 habitants, 100 photographies sont réalisées lors d’un weekend sur le quartier. Les clichés sont pris depuis cinq points de vue disposés sur la friche : gradins, chaise haute, chaise longue, table de bar, pontons. Chacun d’entre eux permet d’expérimenter différents rapports à la réception, différentes façons d’engager le corps du spectateur. Éditées en temps réel, les photos sont au cœur d’une performance avec le public, sur le thème du quartier et de ses possibles. Éditées de façon plus pérenne, les photos sont ensuite fixées aux cinq points de vue. Ils inscrivent ainsi dans le paysage un théâtre permanent à contempler et à imaginer.

En 2020, la démarche se poursuit et se réinvente dans le contexte de la crise sanitaire, dans une forme mêlant visio-conférence et exploration urbaine. Inspiré des urbex, et des pratiques de commentaires du gaming, Courrouze playground se joue en direct, en ligne et dans l’espace public. Ces vidéos se présentent comme des explorations urbaines et conceptuelles cherchant à définir ce que signifie « jouer », « danser » ou « escalader » à la Courrouze. Ces performances, mises en scène et tournées en direct, sont visionnées dans la foulée, dans un espace de projection bricolé dans la friche, d’où s’échappent les rires des spectateur·rice·s.

 

In the public spaces of the Courrouze neighbourhood in Rennes, Gagner du terrain (Gain Ground) combines theatre, photography and video. Lead by the CUESTA cultural collective, it is part of a process of cultural urbanism which encourages us to imagine and experiment with how future planning projects can be sporting, playful and have a positive impact on people’s well-being.

With Gagner du terrain, GONGLE brings its theatrical know-how to bear on the possibilities for self-representation which camera phones and online publishing platforms have opened up. Our peers’ experience of performing and of designing their environments is something from which theatre can learn.

In 2018, with the help of 200 residents, 100 photographs were taken throughout a weekend in the neighbourhood. The snapshots were taken from five different viewpoints set up on the wasteland: terraces, high chairs, loungers, bar tables and pontoons. Each point of view allows us to experience different relationships with what we see and different ways of engaging the body of the spectator. Published in real time, the photos were at the heart of a performance in collaboration with the public, on the theme of the neighbourhood and its possibilities. Published in more permanent way, the photos are fixed to the five perspectives, inscribing a lasting theatre onto the landscape, both for contemplation and to feed our imaginations.

In 2020, the process continued, reinvented in the context of the health crisis with a format combing urban exploration and a video conference. Inspired by urbex, and the practice of gaming commentary, Courrouze playground is played live, online and in public spaces. The videos are presented as urban and conceptual explorations, seeking to define what it means to “play” “dance” and “climb” in Courrouze. The performances, staged and shot live, are instantly relayed to a DIY projection space on the wasteland, from which the laughter of the spectators can be heard.  

 

PARTICIPANT·E·S / PARTICIPANTS

Aménageur·euse·s, habitant·e·s, associations et urbanistes.

 

PARTENAIRES / PARTNERS

La coopérative d’urbanisme culturel Cuesta, le Collectif Tempête et SEM Territoires et développement